Maison
de la Poésie
de Rennes


47 rue Armand Rébillon

Ouvert du lundi
au vendredi de 9h à 17h


Résidences

En cours

Coline Pierré

Ateliers Poésie et musique
22 novembre 2022 → 24 mars 2023

En cours

Le Soupirail

Résidence d'éditeur
30 janvier → 25 février 2023

À venir

Le Soupirail

Résidence d'éditeur
30 janvier → 25 février 2023

À venir

Rémi Forte, Lucile Olympe Haute, Martin Desinde, Anne-Sarah Huet

Carrément #2
6 mars → 2 avril 2023

À venir

sabrina soyer

Résidence de printemps
10 avril → 4 juin 2023

À venir

Emmanuelle Pireyre

Résidence Avec la langue #3
Juillet → septembre 2023
Toutes les résidences

Dernier podcast

Poésie Lo-fi #2 · Paupi Drillet · 5 décembre 2022

Tous les podcasts

Récemment...

Les petites nouveautés du site

Le 13/12/2022, par Lucie

Lectures croisées #2

Le 16/11/2022, par Anne-Marie

Nouveaux podcasts

Le 16/11/2022, par Quentin

Atelier

La Maison de la Poésie de Rennes possède un atelier de 18m² dans lequel elle fabrique des objets littéraires imprimés et numériques.

Les objets sont conçus par les salarié.es, les bénévoles ou les artistes-auteurices accueilli.es dans le cadre de notre programmation ou vivant à Rennes et alentour.

Pour le matériel, l’atelier dispose d’une imprimante laser monochrome RICOH MP 2553, d’un massicot à bras IDEAL 4305, d’une presse à linogravure manuelle, d’une relieuse PB55 Fellowes, de matériel divers (papeterie, agrafeuse, serre-joint, etc.) et de trois plans de travail.

Carrément (2021-)

Carrément est un événement biennale qui accueille à chaque édition quatre artistes-auteurices en résidence et leur passe commande d’un objet littéraire qui sort du circuit traditionnel de l’édition.

Les objets sont volontairement conçus et produits selon une logique d’objets pauvres, et distribués gratuitement au public lors du temps de restitution de l’événement.

En 2021, les artistes-auteurices invité.es sont Maxime Actis, Laurence Cathala, Josèfa Ntjam et Théo Robine-Langlois.

Maxime Actis a réalisé une série de microéditions intitulées Brutusses et brutus, qui rassemblent poèmes inédits et collages d’images. Tous les exemplaires ont été imprimés à la Maison de la Poésie.

Brutusses et brutus

Laurence Cathala a réalisé une série d’affiches en risographie intitulées Versions, qui reviennent sur ce projet qu’elle conçoit depuis plusieurs années. Les affiches ont été imprimées chez Club Couleurs, puis pliées et assemblées par Candice et Quentin.

Versions

Josèfa Ntjam a réalisé une cassette audio intitulée Ring The Alarm, qui comprend une création sonore inédite. Les cassettes ont été produites par Edisco

Ring the alarm

Théo Robine-Langlois a réalisé une capsule audio avec les élèves du collège Pierre Brossolette à Bruz, ainsi qu’une affiche graphique, qui explore leur rapport à la langue bretonne. L’affiche a été imprimée chez Copie des Lices.

Affiche -Théo Robine Langlois

En 2023, les artistes-auteurices invité.es sont Martin Desinde, Rémi Forte, Lucile Olympe Haute et Anne-Sarah Huet. Leurs objets sont encore à venir…

Dispersantx (2021)

Dispersantx est un ouvrage collectif édité par DQ Press / The Cheapest University, qui rassemble des images et des textes écrits par Claire Finch, Charlotte Houette, Elsa Vettier, Oriane Déchery, Rosanna Puyol, Kevin Desbouis, France Valliccioni, Julie Sas, Théo Robin-Langlois, Diane Réa, Nina Kennel et Sophie T.Lvoff.

Le livre a été conçu, maquetté et assemblé (dos carré-collé) par Julie Sas lors de sa résidence de création à la Maison de la Poésie. Il a été imprimé à la Maison de la Poésie et chez Copie des Lices a 100 exemplaires. Il est vendu au prix de 15€.

Dispersantx

RIP Ricoh (2021)

Durant sa résidence Poésie Plastique à la Maison de la Poésie en juin 2021, l’artiste Antoine Giard a organisé une exposition, RIP Ricoh, en l’honneur du copieur de l’association, Ricoh, remplacé le lendemain par un copieur en location.

L’exposition a duré une journée et comprenait de nombreuses affiches réalisées durant la dernière nuit du copieur et dont l’ensemble formait un tribute émouvant à Ricoh MP2550 avant son grand départ.

Internet Exploreur (2020-2021)

Internet Exploreur est un site de création littéraire né pendant le premier confinement, au printemps 2020. Il accueille des textes de poésie, de prose poétique et de prose (pas d’image, de son ni de vidéo).

La publication y est ouverte (pas de limite de textes), et ne comprend pas de comité éditorial. L’invitation des participant.es est rhizomique : un.e auteurice invité.e peut inviter trois autres auteurices de son choix, et ainsi de suite.

Le site est statique et veille à l’accessibilité et la lisibilité du texte sur tous les supports et pour tous les publics. Il a été conçu par Quentin, Lucie et Candice, avec l’aide de Robinson. Il a été développé et designé par Lucie.

Dispersantx

Le Pangolin de Confucius (2020)

Le Pangolin de Confucius est une plaquette née suite à l’annulation de la rencontre prévue autour du Shijing avec Pierre Vinclair et Auxeméry en 2020.

Elle compte 30 pages et comprend deux textes inédits : La Contrefaçon du pangolin par Pierre Vinclair, et Du pangolin considéré comme une arme de fiction massive par Auxeméry.

Elle a été conçue et maquettée par Lucie et imprimée en risographie (bichromie) chez Club Couleurs à 100 exemplaires ; puis pliée et agrafée par Candice, Quentin et Lucie.

Elle a été distribuée gratuitement et envoyée par courrier aux personnes qui en ont fait la demande.

Le Pangolin de Confucius

deepmusicanomaly (2020)

deepmusicanomaly est un site littéraire créé lors de la résidence de création de Samuel Rochery.

C’est un projet d’écriture collaboratif mené par Samuel Rochery, qui a rassemblé une dizaine de participant.es, dont des étudiant.es de l’Université Rennes 2 dans le cadre de la 10ème édition du festival Transversales.

Il raconte les recherches du Bureau des anomalies musicales et de ses membres, qui enquêtent sur des expériences paranormales en lien avec des chansons célèbres.

Le site a été développé et désigné (dans une esthétique du début des années 2000) par Lucie sur la plateforme neocities.org.

Deep Music Anomaly

MAIPOLAND (2019-2020)

MAIPOLAND est une revue à parution irrégulière, née suite à l’envie d’accueillir dans un même objet les textes de personnes gravitant autour de la Maison de la Poésie, à Rennes et sur internet.

7 numéros ont été imprimés : 5 pour la première saison, et 2 pour la deuxième saison. Chaque numéro est conçu autour d’un thème : Les meubles, Emploi du temps, Les champignons, Les conversations intéressantes, Partir, Les voitures et Respirer.

La revue est composée d’une feuille A3 pliée et collée dans une couverture cartonnée fermée par un trombone. Elle a été conçue par Quentin et Lucie, qui s’est aussi chargée de la maquette.

Chaque numéro a été imprimé en un seul exemplaire dans l’atelier de la Maison de la Poésie. Comme plusieurs numéros ont été perdus ou volés au fil du temps, sur les sept parus, quatre sont encore consultables dans la bibliothèque.

Maipoland

Éditions scolaires

En 2020, à cause du covid, les rencontres prévues avec Pierre Vinclair et Flora Bonfanti lors du Prix des Découvreurs n’ont malheureusement pas pu avoir lieu.

Une édition a donc été réalisée, regroupant les textes des élèves qui ont écrit à la manière des deux artistes ainsi que des entretiens réalisés à distance à partir des questionnements des élèves autour du travail des poètes.

Cette édition comporte 4 livrets de tailles diverses reliées à l’aide de 4 rivets. Elle a été imprimée à 100 exemplaires à la Maison de la Poésie, et remise aux artistes et aux élèves qui y ont contribué.

Editions Découvreurs

Projets accueillis

Catalogue La Guerrière (2022)

La Guerrière est une galerie féministe et solidaire rennaise créée par Charlotte Beltzung, Alix Desaubliaux, Lucie Desaubliaux et Inès Dobelle.

Pour faire le bilan de leur première saison, un catalogue a été écrit par Alix et Lucie, mis en page par Charlotte et relu par Inès. Il a été imprimé et assemblé (dos carré-collé) à 100 exemplaires à la Maison de la Poésie.

Catalogue La Guerrière

Vie et mort de milliardaires pas illustres & Comment gagner beaucoup d’argent (2022)

Il a été écrit par Anaël Castelein, qui en dit ceci :

Né des frasques d’un corps social toujours plus démonstratif, Vie et mort des milliardaires s’inscrit au cœur d’une réflexion portant sur la satire en poésie et sur la question des nouvelles technologies.

Il a été imprimé en riso et assemblé (reliure japonaise au fil doré) à 30 exemplaires. Il est publié aux éditions Ni fait ni à faire.

Vie et mort des milliardaires

Poésie Maxi (2019-2021)

Poésie Maxi est une revue de poésie créée par Charlotte Beltzung et Lucie Desaubliaux. Elle compte huit numéros répartis sur deux saisons.

La revue est une feuille A3 pliée pour chaque numéro avec un pliage original, et qui accueille des textes et créations graphiques inédits. Elle est envoyée par courrier aux personnes abonnées.

Chaque numéro a été imprimé à une centaine d’exemplaires à la Maison de la Poésie.

Poésie Maxi

Les sentiers qui bifurquent (2021-2022)

À l’issue des 10 ateliers menés à la Maison de la Poésie par Lucie Desaubliaux durant l’année 2021-2022, les textes des participant.es ont été regroupés dans une édition aux multiples formats, imprimée à 15 exemplaires à la Maison de la Poésie.

Les sentiers qui bifurquent

L’autre Monstre (2021)

Description à venir…

Aucune Mesure n’est exacte (cube) (2021)

L’artiste plasticien Carlos Bernal Barrera a réédité sa pièce Aucune Mesure n’est exacte à l’atelier. Il s’agit d’imprimer le même PDF, page par page, sur la même feuille. Les décalages inhérents à l’imprimante ou les aspérités de la feuille deviennent évidents une fois le processus terminé .

La liebre dorada (2019-)

La liebre dorada est une maison d’édition créée et menée par Marie Audran. Elle édite dans trois langues : le français, le breton et l’espagnol, dans le but de faire connaître la littérature latino-américaine (et particulièrement, la littérature argentine) ainsi que les pratiques éditoriales cartoneras ou artisanales argentines en Bretagne.

Plusieurs projets ont été écrits, imprimés, assemblés ou reliés à la Maison de la Poésie depuis 2019 :

  • Encrucijadas (fragmentos) de Santiago Londoño.
  • Colapso + Ecosistema, de Carlos Ríos et Eric Schierloh.
  • Jardin de inverno, de Valentina Sandoval et Bouvard, Primavera arabe de Gabriela Cabezón Cámara et Citlali, Un cerdo, de Ariana Harwicz et Chloé Hauser, Fronteras de German Beloso et Fanny Legrand.
  • Más-caras/Mascarades, de Jane Molair (avec Deleuze et Guattari dans la marge).
  • Quieto/Immobile, de Agustin Lontano et Jane Molair.

Tan 2020