Maison
de la Poésie
de Rennes


47 rue Armand Rébillon

Ouvert
du lundi au vendredi
de 9h à 17h

Résidences

En cours

Gabriel Gauthier, Maxime Devige

Jumelage - Collège Simone Veil
13 novembre 2023 → juin 2026

À venir

Grégoire Sourice

Résidence d'automne
28 octobre → 22 décembre 2024
Toutes les résidences

Appel à candidature

Résidences de création 2025-2026

Jusqu'au 1er septembre 2024

Dernier podcast

Le meilleur système · Anne-Sarah Huet · 20 novembre 2023

Tous les podcasts

Résidence de printemps

Laure Mathieu-Hanen

Date : 1er avril → 26 mai 2024

Lieu : Maison de la Poésie de Rennes

Laure Mathieu-Hanen souhaite travailler sur un texte qui n’a pas encore de nom, autour des vers, de la mémoire, et de la répétition historique.

C’est un ensemble de fragments que j’aimerais travailler en livre. Ça part de différents éléments à la fois scientifiques (la transmission de mémoire par les vers dont j’ai déjà parlés dans une performance, la formation des trous de vers) et historiques. Il y a des bouts drôles et d’autres encore à travailler.

Et à côté, un autre texte sur l’hélium.

Un jeu de relation entre l’idée de montée, les zeppelins, ces étranges cartouches pour siphon à chantilly qu’on a retrouvées partout en ville ces dernières années. Potentiellement ce serait pour une performance, soit isolée, soit à mettre en relation avec la performance que j’ai écrite en mai dernier, le sens de la vie, qui parle elle aussi d’une montée.

Rencontre publique

Le 21 mai à 19h, Laure Mathieu-Hanen invite Anouk Schavelzon et Loubar pour une soirée La Textape.

Laure Mathieu-Hanen donne quatre ateliers avec un groupe du Gérontopôle du Centre Hospitalier Guillaume Régnier.

Rencontres scolaires

Laure Mathieu-Hanen donne quatre ateliers avec une classe DN MADE Horlogerie du Lycée Jean Jaurès (Rennes), et une classe DN MADE Design Graphique du lycée Bréquigny (Rennes).

Cette résidence bénéficie du soutien financier de la Région Bretagne.


Le travail plastique majoritairement performatif de Laure Mathieu-Hanen combine textes, vidéos et sculptures. Il s’articule autour d’enquêtes linguistiques qui mettent en exergues les stratégies d’apparition et de construction de la pensée et de la parole.

Écrits et lus seule ou en duo, ses récits philosophiques traitant de la conscience, de la subjectivité, du pouvoir de la fiction et son rapport au réel induisent une expérience sociale de la lecture entre l’artiste et le spectateur.

Laure Mathieu-Hanen est diplômée du master de création littéraire à Paris 8. Elle a été en résidence Au Lieu, à Paris, à l’issue de laquelle est paru Le plus grand lit du monde (extensible, 2020), son premier recueil personnel.

Elle a également participé à plusieurs festivals de performance (notamment à la Fondation Ricard, SETU à Elliant, au Jardin C, Nantes, Les Écritures Bougées, Circonférences à Château-Gontier, Nouvelle Collection Paris x Do disturb au Palais de Tokyo).

Par ailleurs, elle est friande d’organisation artistique collective, et a contribué à fonder et rendre opérantes les associations et lieux suivants : in.plano (Île-Saint-Denis), le Praticable (Rennes), Paradio (Paris, Genève), et la Textape (Les Lilas).

Elle fait beaucoup, beaucoup de réunions.