Maison
de la Poésie
de Rennes


47 rue Armand Rébillon

Ouvert
du lundi au vendredi
de 9h à 17h

Résidences

À venir

Grégoire Sourice

Résidence d'automne
28 octobre → 22 décembre 2024
Toutes les résidences

Appel à candidature

Résidences de création 2025-2026

Jusqu'au 1er septembre 2024

Dernier podcast

Le meilleur système · Anne-Sarah Huet · 20 novembre 2023

Tous les podcasts

La Textape

LoubarLaure Mathieu-HanenAnouk Schavelzon

Date : 21 mai 2024 · 19h

Lieu : Bar Le BabaZula, 182 avenue Général George S. Patton

Tarif : Entrée libre et gratuite

La Textape visite le Babazula et vous propose de passer une soirée en sa compagnie.

Vous pourrez d’abord assister aux performances de trois de ses membres : Loubar, Anouk Schavelzon et Laure Mathieu-Hanen.

Depuis le rire numérique, en passant par l’élocution poétique et les problèmes de cohabitation dans l’espace, les performeureuses vous proposeront un balayage conceptuel digne de vos meilleur.es coiffeureuses.

L’événement se poursuivra avec une scène ouverte au cours de laquelle celles et ceux du public qui le souhaitent pourront lire un texte de leur cru ou de quelqu’un.e d’autre, chanter une chanson, partager une anecdote, une recette de cuisine, un conseil de vie. Les inscriptions se feront sur place.

La Textape est un collectif créé en 2022, qui regroupe une dizaine de personnes et organise régulièrement des scènes ouvertes en région parisienne.

Cette soirée est la carte blanche faite à Laure Mathieu-Hanen durant sa résidence de création.


Depuis peu, Loubar habite une niche collective accrochée au littoral quelque part dans le Finistère. En 2020, il entre au master de création littéraire de Paris 8 où il travaille pendant deux ans un personnage nommé Strong, mi-pot de fleur mi-humain.e, gardien.ne d’un cimetière ou certaines tombes mènent à la mer.

En attendant de décider de ne plus attendre, il tente de lea faire vivre à travers des stages de clown, des scènes ouvertes et des biographies bancales.

Le travail plastique majoritairement performatif de Laure Mathieu-Hanen combine textes, vidéos et sculptures. Il s’articule autour d’enquêtes linguistiques qui mettent en exergues les stratégies d’apparition et de construction de la pensée et de la parole.

Écrits et lus seule ou en duo, ses récits philosophiques traitant de la conscience, de la subjectivité, du pouvoir de la fiction et son rapport au réel induisent une expérience sociale de la lecture entre l’artiste et le spectateur.

Laure Mathieu-Hanen est diplômée du master de création littéraire à Paris 8. Elle a été en résidence Au Lieu, à Paris, à l’issue de laquelle est paru Le plus grand lit du monde (extensible, 2020), son premier recueil personnel.

Elle a également participé à plusieurs festivals de performance (notamment à la Fondation Ricard, SETU à Elliant, au Jardin C, Nantes, Les Écritures Bougées, Circonférences à Château-Gontier, Nouvelle Collection Paris x Do disturb au Palais de Tokyo).

Par ailleurs, elle est friande d’organisation artistique collective, et a contribué à fonder et rendre opérantes les associations et lieux suivants : in.plano (Île-Saint-Denis), le Praticable (Rennes), Paradio (Paris, Genève), et la Textape (Les Lilas).

Elle fait beaucoup, beaucoup de réunions.

Anouk Schavelzon est née en 1998 à Paris où elle vit toujours. Après des études littéraires et théâtrales, elle choisit de se concentrer sur sa propre pratique de l’écriture. Membre du collectif La Textape, son premier roman Le bleu n’abîme pas sortira au Seuil en août 2024.