Maison
de la Poésie
de Rennes


47 rue Armand Rébillon

Ouvert
du lundi au vendredi
de 9h à 17h

Résidences

À venir

Grégoire Sourice

Résidence d'automne
28 octobre → 22 décembre 2024
Toutes les résidences

Appel à candidature

Résidences de création 2025-2026

Jusqu'au 1er septembre 2024

Dernier podcast

Le meilleur système · Anne-Sarah Huet · 20 novembre 2023

Tous les podcasts

La poésie qui vient #4

Grégoire SouriceOlivia Tapiero

Date : 19 mars 2024 • 19h

Lieu : Bar Le BabaZula, 182 avenue Général George S. Patton

Tarif : Entrée libre et gratuite

Olivia Tapiero et Grégoire Sourice sont invité.es ensemble pour lire des extraits de leurs textes, et dessiner cette année encore les formes de la poésie contemporaine émergente.

Olivia Tapiero était invitée début 2023 en résidence à La Marelle pour avancer sur un projet de livre intitulé Un carré de poussière (titre provisoire), qui expose ses réflexions en cours :

Comment articuler le lien entre les violences contre les femmes, l’histoire de la philosophie et la catastrophe écologique ? Comment l’acte poétique peut-il être un support pour déconstruire une tradition philosophique souvent misogyne ?

Les travaux les plus récents de Grégoire Sourice questionnent la personnalité juridique de l’eau à partir d’articles du Code civil. Ces textes forment un livre, Le cours de l’eau, qui paraîtra en avril 2024 aux éditions José Corti.

Les rivières se font des bras. Les rivières coupent. Les rivières embrassent les champs. Les rivières font des îles. Il ne leur manque que la parole pour tenir un dialogue avec les propriétaires riverains.


Grégoire Sourice est né en 1990 dans le Maine-et-Loire. Après des études de sciences politiques, il se forme à l’édition et à l’impression sur presse typographique auprès d’Eric Pesty, à Marseille. Depuis 2022, il travaille pour les éditions Zoème. Son deuxième livre, Le cours de l’eau (Corti, 2024), est un livre sans indication de genre, qui traite des rapports entre la propriété privée et l’eau dans le code civil français.

Dernières parutions : Le cours de l’eau (Corti, 2024), La Gelée du vivant (Zoème, 2022), Approximativement (Les Presses séparées de Marseille, 2022), Crise de vers (collection éditoriale 8-clos, Eric Pesty, 2017).

Olivia Tapiero travaille à une œuvre changeante traversée par une sensibilité à la désintégration, une méfiance envers les institutions et le nationalisme, et l’exploration d’un non-consentement à l’état du monde.

Elle est notamment l’autrice de Rien du tout (Mémoire d’encrier, 2021), Phototaxie (Mémoire d’encrier, 2017), Espaces (XYZ, 2012) et Les murs (VLB, 2009).

Elle est rédactrice en chef de la revue Moebius.

Son site internet