Maison
de la Poésie
de Rennes


47 rue Armand Rébillon

Ouvert du lundi
au vendredi de 9h à 17h


Résidences

En cours

Coline Pierré

Ateliers Poésie et musique
22 novembre 2022 → 24 mars 2023

En cours

Le Soupirail

Résidence d'éditeur
30 janvier → 25 février 2023

À venir

Le Soupirail

Résidence d'éditeur
30 janvier → 25 février 2023

À venir

Rémi Forte, Lucile Olympe Haute, Martin Desinde, Anne-Sarah Huet

Carrément #2
6 mars → 2 avril 2023

À venir

sabrina soyer

Résidence de printemps
10 avril → 4 juin 2023

À venir

Emmanuelle Pireyre

Résidence Avec la langue #3
Juillet → septembre 2023
Toutes les résidences

Dernier podcast

Poésie Lo-fi #2 · Paupi Drillet · 5 décembre 2022

Tous les podcasts

Récemment...

Les petites nouveautés du site

Le 13/12/2022, par Lucie

Lectures croisées #2

Le 16/11/2022, par Anne-Marie

Nouveaux podcasts

Le 16/11/2022, par Quentin

Lectures : Revue L'Ours Blanc

Cléa ChopardBaptiste GaillardVictoria Xardel

Date : 9 mai 2023 · 19h

Lieu : Bar Le BabaZula, 182 avenue Général George S. Patton

Avec : Centre culturel suisse. On Tour à Rennes

Tarif : Entrée libre et gratuite

L’Ours Blanc est une revue littéraire suisse créée par Hervé Laurent en 2014 (qu’il dirige depuis), qui publie des textes brefs et singuliers, français comme étrangers, en leur consacrant un numéro entier. Le sommaire de la revue s’écrit donc au fur et à mesure des livraisons.

Cette volonté d’ouverture témoigne de l’envie d’aborder le champ littéraire comme un espace dont les limites n’ont rien de définitif ni de contraignant.

Trois auteurs et autrices publié.es dans la revue sont invité.es le même soir pour des lectures : Cléa Chopard, Baptiste Gaillard et Victoria Xardel.

  • ancolie commune de Cléa Chopard est le n°15 (2017).
  • Ombres blanches sur fond presque blanc de Baptiste Gaillard est le n°27 (2020).
  • Le Zbeul de Victoria Xardel est le n°34 (2022).

Cette soirée est l’occasion d’en apprendre plus sur cette revue singulière dans le paysage littéraire contemporain, et de découvrir dans le même temps la qualité et la diversité des textes qu’elle publie.

Le site de L’Ours Blanc.

Cette soirée s’inscrit dans le cadre du Centre culturel suisse. On Tour à Rennes du 05 au 14 mai 2023.


Cléa Chopard est autrice, traductrice et performeuse.

Son travail a plusieurs facettes : partant généralement du texte, il se matérialise en livre, micro-éditions, performances, pièces sonores ou encore vidéos.

Ses sources de travail sont multiples : littérature, poésie, manuels scientifiques ou médicaux, anthropologie, philosophie, sociologie, traductologie, études féministes, etc.

Elle tente d’inventer une poésie de l’instabilité et de l’ornemental, où les lignes se brisent et composent de nouveaux possibles pour le corps.

Dernières publications : Rhododendron normal : Poèmes ratés, avec Brice Catherin (éditions Grimaces, 2021), Topolalie, chapitre 8 et 10 (travail de micro-édition).

Elle est membre du comité de rédaction de la revue L’Ours Blanc.

Baptiste Gaillard est auteur et artiste.

Il a travaillé comme co-responsable de l’orientation littérature et traduction du master Contemporary Arts Practice (Hochschule der Künste de Berne), comme intervenant dans des hautes écoles ainsi que dans un service social, dans un cinéma, dans des musées, dans un centre d’animation pour personnes défavorisées, dans un centre de soins palliatifs.

Derniers livres publiés : Bonsaï (Hippocampe 2018), Un domaine des corpuscules (Hippocampe 2017), r a z (Contre-Mur 2017), Le chemin de Lennie (Héros-Limite 2014).

Il est membre du comité de rédaction de la revue L’Ours Blanc.

Victoria Xardel est poète.

Elle crée, avec une économie précaire, et s’occupe de diffuser de nombreuses revues à l’existence souvent éphémère : L’Usage, Pension Victoria, L’Ennui, La Dépêche de San Zaninovo, Sans aucune retenue (Bulletin de la forêt de Sivens), Fatigue, L’Écho de Peyralade. En 2016, avec Luc Bénazet, elle lance la revue Les divisions de la joie.

Il lui arrive d’être également traductrice quand elle le juge nécessaire. On trouve notamment sa traduction de Capitalisme et société rurale de Max Weber dans la revue Tracées, 2015, accessible en open-édition.

Dernier livre publié : Méthode (Éric Pesty, 2012).