Maison
de la Poésie
de Rennes


47 rue Armand Rébillon

Ouvert
du lundi au vendredi
de 9h à 17h

Réseaux


Résidences

En cours

Gabriel Gauthier, Maxime Devige

Jumelage - Collège Simone Veil
13 novembre 2023 → juin 2026

Laure Mathieu

Résidence de printemps
1er avril → 26 mai 2024
Toutes les résidences

Dernier podcast

Le meilleur système · Anne-Sarah Huet · 20 novembre 2023

Tous les podcasts

Récemment...

Lectures croisées #4

Le 10/05/2023, par Anne-Marie

Un petit point sur les stages

Le 25/04/2023, par Quentin

Résidence de Coline Pierré à l'école Marie Curie de Redon

Le 04/04/2023, par Lucie

Poésie & Prison

Sophie G. LucasAntoine Volodine

Date : 18 mai 2019

Lieu : Maison de la Poésie de Rennes

Avec : Genepi Rennes

Tarif : Entrée libre et gratuite

Dans le cadre du Printemps des Prisons, semaine de sensibilisation aux conditions de détention organisée par l’association Genepi Rennes, une journée est créée en partenariat pour parler des liens entretenus entre ces lieux cachés des regards, et la littérature.

Toute l’après-midi, des ateliers seront mis en place par les membres de l’association (cellule fictive, parcours du détenu, etc.), pour tous les publics.

Deux temps forts de rencontre sont également prévus, à 15 h avec Sophie G. Lucas, et à 18 h avec Antoine Volodine.

Une journée qui s’adresse à celles et ceux qui souhaitent en apprendre plus sur la prison, cet espace laissé volontairement loin des regards, et veulent comprendre la façon dont la littérature questionne sa place tout en construisant du lien.

15h : Rencontre avec Sophie G. Lucas

Sophie G. Lucasdiscutera des ateliers d’écriture qu’elle a pu mener en maison d’arrêt, des contraintes administratives, des liens humains tissés, et de ses façons d’amener le texte entre les barreaux. Elle nous parlera également de son rapport au réel et de la façon dont il irrigue ses différents livres.

18h : Rencontre avec Antoine Volodine, porte-parole de Lutz Bassmann

Antoine Volodine nous parlera de la poétique des camps et de cet humour du désastre si particulier qui forgent l’identité et le style de Lutz Bassmann. Et notamment de son recueil Haïkus de prison (Verdier, 2008), dans lequel la poésie fait discrètement son chemin à travers l’horreur, et où se côtoient des figures qui tiennent autant du héros que du spectre.


Dans son travail, Sophie G. Lucas mêle son expérience personnelle, voire intime, à des problématiques politiques et sociales, ainsi qu’on peut le lire dans Témoin (La Contrée Allée, 2016), son livre consacré aux procès qu’elle a suivis, dans Moujik Moujik (La Contre Allée, 2017), sur les personnes sans domicile fixe, ou sur Notown et la ville de Detroit. Son dernier livre : Assommons les poètes ! (La Contrée Allée, 2018).

C’est en tant que porte-parole de Lutz Bassmann qu’Antoine Volodine sera notre invité.

Figure de proue du courant post-exotique, il fait entendre la voix d’autres révolutionnaires oniriques comme lui. Son roman Terminus Radieux (Seuil, 2016) a obtenu le prix Médicis. Son dernier livre : Frères sorcières (Seuil, 2019).

Lutz Bassmann appartient à un monde de fiction. Il est combattant et écrivain. Le lieu où il poursuit son existence n’est pas précisément communiqué, car, bien qu’il ne soit nulle part, il peut se trouver n’importe où sur la planète.