Maison
de la Poésie
de Rennes


Ouvert du lundi
au vendredi de 09h à 17h
47 rue Armand Rébillon

Newsletter


Résidences

En cours

Luc Bénazet

Résidence d'automne
17 octobre → 11 décembre 2022

À venir

Coline Pierré

Ateliers Poésie et musique
22 novembre 2022 → 24 mars 2023

À venir

Constance Hinfray

Théâtre d'ombre
9 → 16 janvier 2023

À venir

Le Soupirail

Résidence d'éditeur
30 janvier → 25 février 2023

À venir

sabrina soyer

Résidence de printemps
10 avril → 4 juin 2023
Toutes les résidences

Dernier podcast

Echo · Pauline Allié · 14 novembre 2022

Tous les podcasts

Récemment...

Lectures croisées #2

Le 16/11/2022, par Anne-Marie

Nouveaux podcasts

Le 16/11/2022, par Quentin

Ateliers d'écriture - Luc Bénazet

Le 15/11/2022, par Lucie

De la poésie au BabaZula #5

Johan GrzelczykLucie DesaubliauxSantiago Londoño

Date : 24 mai 2022 · 19h

Lieu : Bar Le BabaZula, 182 avenue Général George S. Patton

Avec : Bar Le BabaZula, éditions Ni fait ni à faire

Tarif : Entrée libre et gratuite

Un concept hyper simple.

Pendant 1 heure, au BabaZula, des lectures de poésie.

Cette fois, c’est avec :

  • Santiago Londono
  • Lucie Desaubliaux
  • Johan Grzelczyk

Prix libre, restauration sur place, tranquillement.


Johan Grzelczyk est poète.

Derniers ouvrages parus : quelque chose calme lutte (avec Frédéric Dumond et Pascal Pesez, Ni fait ni à faire, 2021), données complémentaires (Ni fait ni à faire, 2021), données du réel (Ni fait ni à faire, 2019).

Au carrefour de la culture dite savante et de la pop culture, sa poésie questionne les usages courants de la langue (du mode d’emploi à la fiction en passant par le langage théorique) afin de nous inviter à envisager la réalité dont elle témoigne sous un jour nouveau.

Lucie Desaubliaux vit et travaille à Rennes.

Elle y est artiste plasticienne et autrice, elle fait partie de l’atelier Vivarium et de plusieurs projets collectifs (la galerie La Guerrière, la revue de poésie Poésie Maxi ou encore le collectif en ligne WMAN).

Son premier roman : La nuit sera belle (Actes Sud, 2017). Elle travaille actuellement sur son deuxième récit et divers projets jeunesse.

Son site internet

Santiago Londoño est écrivain, musicien et comédien.

Son recueil de poésie Le tour du jour en 25 mondes reçoit en 2008 le Prix de la création pour la culture de Medellín dans la catégorie jeunes poètes. Ses années d’exil le poussent à repenser les problématiques de son pays natal et l’histoire de sa famille qu’il traite dans son recueil L’écarlate du pavot, lauréat en 2018 de la résidence d’écrivain de la Maison de la Poésie d’Amay en Belgique et présenté lors de la 12e édition du Festival Maelström Reevolution.

Arrivé en France en 2019, il est membre de l’atelier des artistes en exil depuis 2020 et participe à son journal, Without.