Maison
de la Poésie
de Rennes


Ouvert du lundi
au vendredi de 09h à 17h
47 rue Armand Rébillon

Newsletter


Brèves

Résidences

En cours

Pauline Allié

Résidence Avec la langue #2
Juin → octobre 2022

En cours

Valentin Godard-Paillat

Résidence émergence
1er → 30 septembre 2022

À venir

Luc Bénazet

Résidence d'automne
17 octobre → 11 décembre 2022

À venir

Coline Pierré

Ateliers Poésie et musique
Novembre 2022 → mars 2023

À venir

Constance Hinfray

Théâtre d'ombre
9 → 16 janvier 2023

À venir

sabrina soyer

Résidence de printemps
10 avril → 4 juin 2023
Toutes les résidences

Dernier podcast

Matière Noire · Théo Robine-Langois · 29 octobre 2021

Tous les podcasts

Récemment...

Lectures croisées

Le 26/09/2022, par Anne-Marie

Nouvelles parutions

Le 13/09/2022, par Quentin

Suite aux rencontres avec Stéphane Bouquet

Le 11/07/2022, par Lucie

Poésie mise en voix #3

Nicole Caligaris

Date : 2 juin 2022 · 11h

Lieu : Conservatoire de Rennes, site du Blosne

Avec : Conservatoire de Rennes, section théâtre

Tarif : Entrée libre et gratuite

Après deux années de collaboration hors les murs, la Maison de la Poésie et la section théâtre du Conservatoire de Rennes s’associent pour un format de workshop à destination des élèves de Cycle 3.

Le groupe travaillera du 30 mai au 2 juin avec Nicole Caligaris à l’écriture et à la mise en voix de textes, à partir d’un corpus établi ensemble, ou de textes originaux. Le but étant d’aborder la mise en voix scénique avec les outils du poète, et non du metteur en scène.

La restitution du workshop aura lieu en public au Conservatoire de Rennes, le jeudi 2 juin à 11h.


Nicole Caligaris est autrice.

Plusieurs de ses livres abordent des sujets sociaux parfois à la limite de la bizarrerie, comme la migration dans Les Samothraces (Le Nouvel Attila, 2016) et Barnum des ombres (Verticales, 2003), la condition de l’homme dans Les chaussures, le drapeau, les putains (Verticales, 2003), L’Os du doute (Verticales, 2006) et Le paradis entre les jambes (Verticales, 2013), ou encore sur la guerre dans La Scie patriotique (Le Nouvel Attila, 2016).

Son style est difficile à définir tant il fluctue et s’adapte d’un sujet à l’autre.

Elle enseigne au Master de Création Littéraire du Havre. Sur remue.net, il est écrit que c’est une « écrivaine inclassable », manière sans doute de dire qu’elle est libre.